Front de l’alternance démocratique : les regrets du FIDEL de Lamine Kaba

Lamine Kaba était sur les ondes d’une radio locale vendredi matin. Il a regretté notamment la mise en place du Front de l’Alternance Démocratique (FAD) par l’Union des forces du changement (UFC) d’Aboubacar Sylla, les Nouvelles forces démocratiques (NFD) de Mouctar Diallo et le Rassemblement pour le développement intégré de la Guinée (RDIG) de Jean Marc Telliano). La signature de l’Accord a déjà eu lieu le jeudi 29 juin.

Cette alliance, selon la déclaration vise les prochaines échéances électorales sous le même manteau : opposition républicaine. Le FIDEL estime que cette alliance ne fait que morceler l’opposition. Il aurait souhaité fédérer toutes les forces disponibles en vue de barrer le chemin à toutes velléités d’Alpha Condé.

En lieu et place du FAD, Mohamed Lamine Kaba rêvait s’inscrire dans « une dynamique de rassemblement pour unifier l’opposition », pas l’affaiblir. Pour lui, il faut se départir des égos et sauver ce qui peut l’être.

Le FIDEL de son côté est train de se préparer pour dit-on apporter une alternative.

Jeanne Fofana, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.