Gaoual: Vol de bétail, interférence de l’autorité locale dans des affaires judiciaires à Wendembour, le sous-préfet pointé du doigt

Le sous-préfet de la Commune Rurale (CR) de Wendembour, préfecture de Gaoual, Souleymane Diallo, à la veille de la saison hivernale, avait organisé une bande de jeunes pour la récupération des animaux errants dans la sous-préfecture de Wendembour, située à près de 120 km du Chef-lieu de la préfecture de Gaoual.

Au cours des opérations, d’après nos sources, des délégués du sous-préfet avaient réussi à capturer 35moutons et 18 bœufs.  Ainsi, la libération de chacune des têtes des 35 moutons, a été conditionnée au payement d’une somme de : 25.000 GNF et 100.000 FG par tête pour les 18 bœufs.

Pour se procurer d’un peu d’argent, le préfet avait également demandé au chargé des conflits entre éleveurs et agriculteurs de procéder à la vente des 35 moutons et 2 taurions de 2 ans restants pour lui remettre l’argent.

D’après toujours nos sources, l’ordre fut exécuté à la lettre. Les 3 moutons ont été revendus à 600.000 FG soit 200.000 GNF par tête.

Dans la même semaine, une génisse appartenant à Souleymane Guilé, a été volée dans le secteur Guilé situé à 15 km de la sous-préfecture de Wendembour.

Informé quelques jours après, le possesseur de la bête s’est rendu au Commissariat de Police où, il avait formulé une plainte contre X.

A la suite de la plainte en question, des présumés voleurs ont été identifiés au terme d’une enquête policière.

A l’audition, des présumés voleurs ont reconnu en détail, les faits qui leur sont reprochés.

Ainsi, l’animal incriminé apprend-on, avait été restitué à son propriétaire, Souleymane Guilé, sous l’ordre du sous- préfet et le Chef de Poste de la Police de Wendembour.

Pour cet acte ignoble, les présumés voleurs ont été soumis au payement d’un montant de 13 millions  de francs guinéens pour un premier temps.

Quelques semaines après, le sous-préfet et son auxiliaire, le Chef de poste de la Police, ont réclamé 10 millions 500 mille francs guinéens et 5 têtes de bœufs aux fautifs. Cette forme de traitement, d’après le sous-préfet et le Chef de poste de la Police, consistait à éviter que les présumés coupables à savoir, Lamarana Diallo, Mamadou Diallo et leur complice dont on ignore le nom, ne soient déférés devant la Justice de Paix de Gaoual.

Quelques jours plus tard, un volontaire du Commissariat de Police de Boké, Mamadou Oury Diallo, muni d’un ordre de mission et de 5 convocations, s’est rendu à Wendembour pour épingler les mêmes présumés voleurs.

Connaissant la complexité du dossier, la Gendarmerie de la localité, a demandé au sous-préfet de sursoir à la signature de l’ordre de mission du volontaire, en attendant d’examiner la situation dans sa globalité.

Furieux, le sous-préfet rétorqua:

« C’est mon ministre qui m’a envoyé ici. Personne ne peut me contredire dans l’accomplissement de mon travail. »

Selon nos informations, le volontaire, Mamadou Oury Diallo, a perçu des mains des présumés voleurs, 10 millions 500 mille francs guinéens, sans compter les 5 têtes de bœufs au  titre de la 2ème tranche du montant total.

Aux dernières nouvelles, la population de Wendembour demande le départ du sous-préfet, Souleymane Diallo pour soutient-elle, ses abus.

Dossier à suivre…

Mamadouba Camara, www.kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.