Goureissy Condé : « Gassama n’est pas le ministre de la Justice »

« Le ministre Gassama n’est pas le ministre de la Justice. Il n’est pas le ministre de la Sécurité. Il n’est pas le ministre de la Défense ni du Budget. Il est le ministre de la Citoyenneté. » Goureissy Condé, ancien ministre et activiste de la société civile sait de quoi il parle.

Selon lui, le ministre GassamaDiaby doit tout de même être écoute, car, pour le patron de l’Unité nationale « il y a une égalité totale entre tous les citoyens et cela il le fait sous l’arbitrage du Président de la République. Donc, qu’il vienne porter la bonne parole, on doit pouvoir l’écouter. Il faut que les Guinéens apprennent à s’accepter positivement, les mises en cause personnelle, les préjugés ne peuvent pas régler les contradictions. Ce sont les dialogues qui règlent les contradictions. » Goureissy Condé a par ailleurs évoqué le manque de solidarité gouvernementale.

Pourtant,  « A travers sa démarche, on peut prendre la température, c’est un indicateur, ça veut dire combien ça ne va pas ? Donc même la bonne foi n’a plus d’importance finalement. Alors, la contradiction doit porter sur la volonté d’aller de l’avant. Et ce n’est pas une démarcation, ce n’est pas une indiscipline ; c’est, aller voir ailleurs. Si nous nous ne le faisons pas, alors les jeunes que nous ne contrôlons pas aujourd’hui vont nous échapper, ils vont aller voir ailleurs. »

Après tout, estime Goureissy Condé, l’équilibre social, la cohésion sociale, le soubassement de notre société est menacé. Les causes sont tout de même connues : économique, historique, politique, sociale et même démographique. Procureur, ministre de la Justice ou pas, Gassama aura du mal à faire passer la pilule. Il se livre quand même à une aventure qui risque de l’emporter.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.