Gouvernance d’Alpha Condé : un opposant dénonce ‘’les sales besognes des médiocres »

La gouvernance d’Alpha Condé est clouée au pilori par un opposant. C’était le vendredi matin sur les ondes d’une radio locale. Ahmed Kourouma, c’est son nom, accuse « ces flatteurs médiocres qui font et défont des cadres », au gré de leurs humeurs mais surtout «  de leur coup de génie ».

Pour ce cadre du GRUP de Papa Koly Kourouma, la nomination de Bantama, Kourouma et les autres ne sont qu’un « non-évènement, un recyclage qui pousse à s’interroger sur le mérite de ces gens-là. Ils n’ont pas été glorieux à leurs départements respectifs ».  Et de conclure : « Ce qui dérange, c’est la qualité de ces ministres-là. » Pourtant, témoigne-t-il, le RPG regorge des cadres compétents.

Seulement, ce qu’Ahmed Kourouma oublie, c’est que, avec Alpha Condé, pour être ministre, l’atout majeur reste : la médiocrité et le zèle dans le militantisme se traduisant par l’insolence à l’endroit des leaders politiques de l’opposition. En l’occurrence Dalein Diallo.

C’est ainsi que Makanera Kaké, aujourd’hui dans l’opposition a décroché le poste de ministre de la communication. Même modus operandi pour Laye Jr Condé de l’Office national du Tourisme, etc. La liste est longue bien longue.

Contrairement à ce pense Ahmed Kourouma, Alpha Condé n’écoute pas ses conseillers « qui le poussent à la faute, vers l’abîme ». Alpha Condé assume, en toute responsabilité tous actes qu’il pose. Le GRUP risque donc d’être déçu, lui qui souhaite à ce que le président « se reprenne pour réellement incarner le Mandela guinéen ».

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.