Gouvernement Youla : le PM parle de « technocrates d’une nouvelle génération »

On ne sait pas s’il veut se tailler des perles ou c’est juste un lapsus. Mais Mamady Youla a vraiment confiance en ses hommes qu’il qualifie d’ailleurs de « technocrates d’une nouvelle génération ». Une marque de fabrique du gouvernement Youla qui manque pour autant à faire réellement de sensations fortes en cent jours.

Technocrates ? Oui moins de dix sur une vingtaine de ministres. C’est donc le même vent qui souffle au milieu de technocrates qu’on étouffe ou dont les prérogatives sont en lambeaux au bénéfice d’autres ministres. Suivez mon regard…jusqu’à la Coopération, aux Affaires étrangères et aux Finances. Le désordre crée est sans appel. Avec tout cela, Youla rêve des perspectives à moyen terme qu’il estime être bonnes «  avec une croissance qui devrait être soutenue sur le moyen terme (2017-21) grâce au retour attendu des investisseurs, y compris dans le secteur minier, et la mise en œuvre d’une Politique de Gouvernement à la hauteur des défis qui se présentent à nous. »

Et d’ajouter : « Notre ambition est de faire culminer cette croissance à deux chiffres à l’horizon 2020 avec la nouvelle impulsion gouvernementale amorcée et les politiques économiques qui seront mises en œuvre. » En attendant, tous les indicateurs sont au rouge. Dalein en évoque quelques-uns : «L’endettement de l’Etat au niveau de la Banque centrale c’était 1860 milliards GNF. C’est-à-dire qu’en 2015, l’Etat a fait usage de la planche à billet à hauteur de 1860 milliards GNF. La dette extérieure actuelle de la Guinée c’est 1 milliard 800 millions de dollars. Depuis le point d’achèvement de l’initiative PPTE, près de 800 millions de dollars de nouvelles dettes. Maintenant comment s’en sortir ? Aujourd’hui (14 mars 2016, ndlr), le Fonds monétaire se retrouve pour examiner le programme avec le gouvernement qui a plaidé coupable pour le mensonge, pour avoir dissimilé une information capitale. »

Youla est donc à la recherche d’embelli sans trop faire le vrai diagnostic.

Un leurre…

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.