Grâce présidentielle de Bah Oury : quel rôle Dalein a-t-il joué ?

Beaucoup avaient parié sur la mollesse de la réaction de l’UFDG, suite à la condamnation de Bah Oury par contumace. Pourtant, après de longs mois, on se rend compte que le président de l’UFDG avait bel et bien bougé pour la grâce de son ex vice-président.

Extrait : « La grâce en tant que telle, nous l’avions demandée lors de notre dernier congrès, en juillet 2015. Nous avions alors voté une résolution demandant au président de la République de gracier les prisonniers politiques et de permettre le retour des exilés. Cette grâce présidentielle est donc une bonne chose, cela peut contribuer à la décrispation. »

Réagissant par rapport au retour de Bah Oury, Dalein déclarait : « Ce que nous déplorons, c’est que depuis sa rencontre avec Alpha Condé, l’ancien vice-président de l’UFDG s’est engagé dans une entreprise de contestation systématique des actes du congrès et de toutes les décisions des instances dirigeantes du parti. Regardez son comportement. Il me reprochait d’être moins énergique et moins ferme dans la lutte contre Alpha Condé, et aujourd’hui il devient son allié. Ce revirement spectaculaire nous fait penser qu’il y a un deal entre eux. Avant leur rencontre, Bah Oury était dans l’opposition radicale. Aujourd’hui il est devenu un allié qui a entrepris de déstabiliser notre parti en réclamant son leadership. »

Sauf que c’est encore raté pour Bah Oury…

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.