Grève : Début des pourparlers entre le SLECG et le Gouvernement

Comme convenu, le gouvernement et le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) ont entamé les travaux des négociations pour une sortie de crise, deux semaines après le mouvement de grève qui secoue le secteur de l’éducation.

C’est la salle des actes du palais du peuple qui a servi de cadre à la tenue de la toute première réunion des négociations, sous l’égide du ministre Conseiller du Chef de l’Etat, Tibou Kamara, qui préside les travaux, entouré du ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, Cheick Taliby Sylla. On note également la présence du Médiateur de la République, Mohamed Said Fofana, ancien Premier ministre.

De l’autre côte, on note la présence du Secrétaire général controversé  du SLECG, Aboubacar Soumah, qui a finalement bénéficié mardi d’une reconnaissance de la plus haute autorité du pays, Son Adjoint Abdoulaye Portos et d’autres collègues syndicalistes.

Pour cette première journée,  les lignes ont un peu bougé, parce que les syndicalistes ont obtenu juste la levée de la suspension du salaire d’Aboubacar Soumah. Mais ce maigre résultat ne va pas favoriser la suspension du mot d’ordre de grève, estime le SLECG, qui campe sur sa position et qui rappelle que les 40% d’augmentation ne sont pas négociables.

Au moment où nous mettions cette dépêche en ligne, les discussions se poursuivent au palais du peuple, mais le gouvernement qui explique les difficultés financières plaide pour une reprise des cours et cherche à obtenir auprès des syndicalistes la suspension du mot d’ordre de grève.

A noter que cette rencontre a été rendue possible après le tête-à-tête à Sékhoutouréya entre le président Alpha Condé et le Secrétaire général du SLECG Aboubacar Soumah, à l’origine du mouvement de grève.

Affaire à suivre….

Abdoul Wahab Barry, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.