Grève des employés de l’usine « Diamond Ciment »

Les employés de l’usine Diamond Ciment de Kagbélèn sont mécontents de leurs patrons. Ils ont déclenché une grève depuis hier pour dénoncer le traitement dont ils font l’objet. Environ 200 personnes sont concernées par le mouvement. Non respect des engagements, maigres salaires, discrimination, injustice… voilà entre autres ce que dénoncent les travailleurs de Diamond ciment. Mariam CONDE est numéro 2 du bureau syndical de l’usine : « c’est la plus grande cimenterie. Si Diamond était la seule… il n y a pas de problème. Mais ils ont trouvé d’autres ici. Nous sommes voisins, il suffit juste d’aller leur demander comment ça se passe là-bas et se conformer. Quand la production a commencé ils ont donné un contrat de neuf mois aux gens pour la troisième fois. Un petit groupe de personnes qui est là veut chasser tout le monde, choisir ceux qu’ils veulent et régler les autres et les laisser partir. Nous avons dit qu’on ne peut pas accepter ça. Il y a eu des contrats à durée déterminée deux fois, la troisième doit être à durée indéterminée. En plus on ne veut plus de sous-traitance. Il y a de ces postes qui ne doivent pas être sous-traité. Alors qu’à Diamond tout est sous-traité. L’usine n’a que 23 employés permanents et plus de 150 sous-traités»

Selon SYLLA Mohamed Thierno l’arrêt du mouvement ne restera pas sans conditions : « nous ne sommes pas en train de casser, ni faire des violences. Mais tant que nos revendications ne seront pas prises en compte nous n’allons pas reprendre le travail »

Et l’inspecteur général du travail et le préfet de Dubréka, nul des deux n’a réussi à résoudre la crise qui secoue Diamond Ciment. Les employés sollicitent l’implication des autorités au plus haut niveau.

 

Oumar Rafiou DIALLO, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.