Grève des enseignants : Conakry sous haute tension

Malgré l’annonce dimanche soir sur les ondes de la télévision nationale, d’un accord trouvé  entre gouvernement et syndicat pour désamorcer la crise qui mine le secteur de l’éducation nationale,  Conakry est sous haute tension.

Ce lundi, plusieurs axes routiers de la capitale guinéenne sont barricadés par des jeunes en colère, qui apportent leur soutien aux grévistes, mais aussi à l’artiste reggaieman, Elie Kamano, arrêté la veille par des éléments de la gendarmerie nationale.

Selon nos informations, on reproche à Elie Kamano, qui avait menacé la semaine dernière de descendre dans la rue pour dénoncer l’incapacité du gouvernement à gérer la crise et qui est détenu au PM3 de Conakry, d’incitation à la  violence.

En plus de l’axe Hamdallaye-Bambéto-Cosa, où il n’ya aucune circulation en ce moment, plusieurs axes routiers, dont l’axe Kaporo-Kipé et l’autoroute Fidèle Castro,  sont barricadés par des jeunes en colère.

Dans la Commune de Kaloum,  même s’il y a une accalmie qui règne, le centre d’affaire et administratif de la capitale guinéenne ressemble ce lundi  à une « ville morte ». Les bureaux sont certes ouverts, mais il n’y a peu d’occupants. Beaucoup de travailleurs dont la majorité habitent dans la banlieue de Conakry, n’ont pas pu trouver la route pour rallier le centre ville de Kaloum.

Sur l’axe Dixinn-Donka-Kaloum, la circulation est très fluide. Mais il y a peu de taxis, ce qui fait l’affaire des conducteurs des motos taxis qui facturent à des prix exorbitants, ainsi que les quelques rares voitures « Clando » qui circulent sur ce tronçon.

Par peur d’embuscades et des violences, beaucoup d’habitants de Conakry ont préféré rester chez eux ce lundi, car l’annonce d’un accord trouvé entre syndicat et gouvernement ne semble pas calmer la colère des jeunes manifestants qui règnent en maitre absolus sur l’axe Hamdallaye-Bambéto-Cosa, où les forces de l’ordre sont fortement déployées.

Affaire à suivre….

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.