Grève générale et illimitée : Le mot d’ordre est suivi à Conakry

Le mot d’ordre de grève du mouvement syndical guinéen est très suivi à Conakry. Les activités sont paralysées. Banques, assurances, magasins sont restés fermés. La circulation est fluide. Quelques citoyens ont pu rallier le centre ville de Kaloum, Centre d’affaire et administratif, qui n’affiche pas son visage habituel ce mardi. Mais si les départements ministériels sont restés ouverts, Kaloum n’a pas connu assez de monde.

Toutefois, on voit des regroupements par endroits, notamment dans les cafés. Le mouvement de grève est le sujet dominant dans les débats. Chacun y va de son commentaire. La plupart soutiennent les revendications syndicales devant la conjoncture économique que traversent aujourd’hui les guinéens, frappés de plein fouet de crise économique et sanitaire depuis l’apparition du maudit virus Ebola, il y a un an. D’autres par contre estiment que le monde n’est pas bien indiqué pour aller à une grève pendant que les guinéens souffrent encore de l’effet de la fièvre Ebola qui sévit dans notre pays.

Sur l’axe Hamdallaye-Bambétot-Cosa, quartiers chauds de la banlieuede Conakry, une accalmie règne. Ça circule, la route n’est pas barrée comme d’habitude, mais les rues sont restées désertes, magasins et boutiques sont fermés, de même que le grand marché Madina, même si quelques étalagistes et vendeurs ambulants sont là, à la recherche du quotidien.

En entendant de connaitre la suite des négociations entre syndicats, gouvernement et patronat, les guinéens retiennent leur souffle et gardent leur mal en patience.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

 

 

  1. […] Grève générale et illimitée : Le mot d’ordre est suivi à Conakry […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.