Grève et mort d’hommes : l’opposition « déplore l’usage d’armes de guerre dans des opérations de maintien d’ordre »

Elle s’est fendue une déclaration lundi 20 février pour condamner« avec fermeté ces morts d’hommes et dénonce des actes barbares et criminels qui jurent avec l’Etat de droit ambitionné par le Peuple de Guinée. »

L’opposition républicaine « déplore l’usage d’armes de guerre dans des opérations de maintien d’ordre et soutient que ces pratiques liberticides sont la conséquence de l’impunité qui a toujours accompagné dans notre pays. » Pour elle, l’usage disproportionné de la force à l’encontre de citoyens manifestant contre la mal gouvernance exercée dans notre pays n’est pas admissible.

Partant, « L’opposition exige fermement des autorités qu’elles diligent des enquêtes sérieuses et abouties afin d’identifier les commanditaires et les exécutants de ces crimes dans le but de les traduire devant les tribunaux pour qu’ils subissent toute la rigueur de la loi. »  Pour finir, elle présente ses « sincères condoléances aux familles des victimes et exprime sa vive compassion à l’ensemble des blessés ainsi que sa solidarité aux victimes d’actes de vandalisme. » Une déclaration sans conséquence d’autant plus que c’est un pouvoir porté sur l’amateurisme. Aucune politique d’anticipation.

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.