Grève dans le secteur de l’éducation: Les initiateurs maintiennent la pression

Quand bien même le mot d’ordre reste moins suivi, la grève illimitée de l’intersyndicale de l’éducation demeure maintenue jusqu’à nouvel ordre. Ce mardi, 07 février marque la deuxième journée du débrayage. Les écoles primaires et secondaires étant fermées, le seul baromètre permettant de mesurer le niveau de l’observation du débrayage est les universités. Et les initiateurs en sont bien conscients et ils ne désespèrent point: « Au pré-universitaire nous sommes pour le moment en congé. Au niveau des universités hier (lundi, 07 février: NDLR) nous avons des informations de Labé, Kankan, Kindia… comme quoi il n y a pas eu une forte affluence. Du même qu’à Gamal et à l’ISSEG. A Sonfonia ils ont étudié hier et aujourd’hui jusqu’à 10 heures. Nous avons dépêché nos commissions syndicales pour aller leur dire d’arrêter les cours parce que nous sommes en grève », a fait savoir le secrétaire administratif du syndicat des enseignants et chercheurs libres de Matam Kalidou DIALLO.

A en croire ce responsable syndical, aucun consensus entre autorités et grévistes n’est obtenu. Et pour ces derniers, il y a des points autour desquels il n y a même pas de négociations: « Par rapport aux négociations qui ont débuté le 26 février, jusqu’à présent les lignes n’ont pas bougé. Le maintien de la valeur indiciaire à 1030 au lieu de 751 qu’on ne négocie pas; le maintien de tous les rétrogradés à leurs anciens grades et le maintien de l’ancienneté au niveau de la grille indiciaire. Ces trois points ne sont pas à négocier. On ne reviendra pas là-dessus. Il faut qu’on aille jusqu’au bout. Cette fois, pas de recule ».

A la veille de cette grève de l’intersyndicale de l’éducation, le ministre de l’enseignement pré-universitaire a décidé d’envoyer les élèves en congé pour, dit-il permettre aux nouveaux fonctionnaires de rejoindre leurs lieux d’affection après leur récent déploiement.

Oumar Rafiou DIALLO, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.