Grogne des enseignants : Des élèves réclament la « tête »‘ des deux ministres Kourouma

Depuis la publication des résultats du Concours de recrutement des agents de la fonction publique, rien ne va entre le gouvernement guinéen et les enseignants contractuels.

Ces derniers dénoncent la haute magouille orchestrée au sommet de l’Etat lors du concours de recrutement et exigent leur intégration sans condition à la fonction publique, après 5 ans d’activités au service de l’Etat.

Depuis le début de l’année 2017, la grogne des enseignants-contractuels affecte sérieusement le secteur de l’éducation. Des élèves en manque d’enseignants, descendent dans la rue pour exprimer leur colère tant à Conakry que dans les villes de l’intérieur du pays. Mais pour l’instant, les autorités restent indifférentes à cette vague de manifestations qui risque de prendre une autre ampleur dans les jours à venir.

Déjà, des enseignants contractuels qui bénéficient du soutien des élèves, réclament le limogeage du ministre de la Fonction publique, Sékou Kourouma, et celui de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation, Ibrahima Kourouma.

Selon les protestataires, ces deux ministres sont à l’origine de la grave crise que traverse le secteur de l’éducation nationale, et qui risque de perdurer si jamais le gouvernement restait intransigeant aux multiples appels des enseignants-contractuels.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.