Guinée : 10 centrales syndicales déclenchent une grève à compter du 1er février

Devant le non respect des engagements pris par le gouvernement lors des dernière négociations, 10 centrales syndicales à savoir, la COSATREG, la CGTG, l’UGTG, la SIFOG, la COFOG, l’ULTG, l’UNTG, l’UDTG, la SAECCG et la CGSL lancent un avis de grève générale et illimitée, à compter du 1er février prochain sur toute l’étendue du territoire national et cela pendant 7 jours.

Le non-respect des revendications des agents de la Fonction publique, liées à l’application de la nouvelle grille indiciaire, la non application du statut particulier de l’Education en général et de l’Enseignement supérieur en particulier ; la non prise en compte des retraités ; le refus du gouvernement d’ouvrir des discussions sérieuses et responsables avec l’unité d’action syndicale, sont entre autres points figurant sur la plateforme revendicative.

Parlant du volet enseignement secondaire, le débrayage des enseignants-contractuels qui exigent leur intégration à la fonction publique, reste un point crucial.

Le refus des enseignants contractuels de retourner dans les salles de classes, reste une préoccupation et suscite la colère des élèves qui commencent à s’impatienter.

Mais du côté du gouvernement, c’est le silence radio. On estime que ce groupe n’est pas représentatif du mouvement syndical guinéen. Sauf décision de dernière minute, la grève devrait démarrer ce mercredi.

Mariam Diallo, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.