Guinée Bissau: Un guinéen meurt suite à l’abandon des agents de l’hôpital à Gabou

Il y a des semaines, le jeune guinéen, Alsény Diallo de ThianguelBhory (Labé), est succombé à ses douleurs dans une structure sanitaire dans la Région Administrative de Gabou située à 200 km de la capitale Bissau.

Marié à une femme et père de 2 enfants, Alsény Diallo a été inhumé par ses compatriotes qui se disent lassés des tracasseries policières à Gabou.

«Ici, nous souffrons terriblement à l’heure où je vous parle. Notre ambassade qui devrait être solution à nos difficultés, ne connait même pas s’il a des compatriotes par-là. », s’est exprimé un jeune guinéen rencontré dimanche, 26 décembre au marché central de Gabou.

Interrogé sur la situation, le vice-président des ressortissants guinéens dans cette ville, El Hadj… a témoigné :

«Il ne se passe pas une semaine sans que la police n’intercepte un guinéen, le coffre ou le menace entre Bissau et Gabou. Et même si ces derniers sont munis d’un ordre de mission. Nous sommes régulièrement victimes des tracasseries policières et cela, toutes les semaines que Dieu fait. Notre liberté de circuler est très restreinte par des agents qui ne savent pas respecter des papiers administratifs. Or, nous constituons le charme du commerce dans la Région de Gabou où, nous sommes menacés…»

Mamadouba Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.