Guinée pays éternellement totalitaire ( tribune )

Connu et ignoré le totalitarisme selon Benito Mussolini obsédé par l’ idée d’ unité,signification du faisceau des licteurs comme symbole de son régime.Dès le début de sa carrière Mussolini prend pour cible les obstacles de toute nature qui retardent l’ unité italienne : l’ anarchie de l’ après guerre,l’ absence d’ unité linguistique du pays,pour lui la nation est composée de millions de millions d individus dont les intérêts entrent en conflit,il n y a pas de réalité supérieure qui peut aplanir ces différences et réaliser une union pour la vie et le progrès .D d’emblée,la première des tâches qu’ il s assignent est de construire une nation.
Mussolini disait que l homme fasciste est un individu qui est à la fois nation et pays,il dira d’ ailleurs en 1922 ceci : « notre mythe est la nation,notre mythe est la grandeur de la nation! .. »
Rendre l’ Etat fort car c’ est l’ Etat fort qui engendre la nation.
En d’ autres termes aux yeux de Mussolini,la régénération de l’ Italie devait passer par la réaffirmation d’ une primauté du tout sur la partie,plus spécifiquement d une primauté de l’ Etat sur l’ individu,donc finalement par la revendication pour cet Etat d une souveraineté totale par rapport à l’ individu: le totalitarisme était né,le mot trouvant sa justification dans le fait qu’ il renvoie indifféremment à l’ idée de la supériorité absolue du tout ou à l’ extension de son pouvoir qui doit pouvoir englober la totalité des sphères d’ action. Contrairement à l’ embrigadement de l’ individu dans le totalitarisme,son endoctrinement,sa captation,le régime libéral se définit comme un régime où règne la liberté.
Le régime met en valeur le respect de la liberté et respect de l individu.
En obtenant l’ indépendance en 1958 notre première constitution exaltait cette primauté du libéralisme qui s est mué petit à petit en totalitarisme après le contrôle total du pouvoir par le PDG.
Toutes les velléités individuelles furent anéanties,comme par exemple la tentative de Petit Touré de créer son parti et se présenter aux élections présidentielles fut complètement réprimée jusqu’à leur disparition de ce monde. A chaque tentative d aller vers la liberté de l individu entraînait des répressions terribles.
Ainsi le parti se confondait à l état ou c est l état parti ou parti état. Tout citoyen voulant un poste au temps du Pdg doit faire preuve d un grand zèle ou être un délateur attitré.
Tous les successeurs de la première ont agi pareillement. En 1984 à la prise du pouvoir par les militaires,nous avons pensé que l’ opposition au PDG aurait exigé la mise en place des institutions fortes pour éviter les drames du passé. L’ euphorie l emporta ,il se trouvequ’ après des dizaines d années pour certains il leur était difficile de penser politique.
L’ allégeance fut faite aux militaires sans contre partie ,cette situation consciemment ou inconsciemment engendrera le même système combattu durant des dizaines d’ années. Conté adulé s est confondu à l état en utilisant les mêmes slogans que la première république,en utilisant les mêmes délateurs ,cela a conduit les événements graves de 1985 ,au cours desquels il se coupa d’ une partie de son peuple.
Il a fait croire aux guinéens qu’ il n était pas le responsable or tout démontrait qu’ il fut le manoeuvrier de cette affaire.
Dadis arrive aussi par un coup d’État militaire,il fait la pluie et le beau temps,vociferant ,insultant ,arrogant.
Certaines chansons hier dédiées à Sekou Touré ,lui seront aloué ,jeune ,il a commis la bêtise de se laisser manipuler par certains de ses amis qui l excitaient à garder le pouvoir.
Des chefs de l’ opposition passèrent souvent pour critiquer leurs concurrents ,ce qui amena le capitaine à ne pas les prendre au sérieux. Se sentant avoir droit de vie et de mort sur ses compatriotes ,il donna l’ ordre à un certain nombre de recrues,engagées de manière anarchique à intervenir au stade du 28 Septembre pour mater une réunion de l opposition . Intervention qui fit cent cinquante morts suivie de viols collectifs.
Et vint Alpha Condé .
L’ arrivée de Alpha Condé entraîna une immense joie en Guinée et en Afrique. Un ami Gabonais dès après les élections en Guinée ,qu’ enfin un patriote a pris les reines du pouvoir en Guinée et que s’ en était fini avec le régime de corruption et d’ un autre âge en république de Guinée. Ce que nous n’ avons pas compris c’ est que personne ne peut changer la donne politique avec ces institutions qui sont à priori criminogènes .
Le pouvoir octroyé à l’ exécutif est immense ,il n existe pas de contre pouvoir.
C’ est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser,il va jusqu’à ce qu’ il trouve des limites…Pour qu’ on ne puisse pas abuser du pouvoir,il faut que,par la disposition des choses,le pouvoir arrête le pouvoir.Montesquieu l’ a écrit il y a deux siècles et demi.
Apha Condé est une personne qui est venue se fondre dans ces institutions qui font de lui presqu un demi dieu. Nous devrions nous battre pour mettre en place des institutions fortes et affaiblir ou enlever quelques pouvoirs à l exécutif car même si nous mettons un âne au pouvoir il sera dictateur. Alpha Condé est entrain de renforcer ce totalitarisme en créant des tensions entre l’UFR et l’ UFDG à qui le tour de s’ approcher d’ eux ?
C’ est justement là l’ écoeurement du président Kouyaté qui n’ arrive plus à cerner ses anciens alliés qui lui semblent changeants devant l’ argent du pouvoir. Nous devrions nous situer dans l’ histoire,car seule l’ histoire dira ce que nous avons fait ici bas.
Le fascisme italien avait un trait spécifique : l’ interdiction a priori de tout autre parti ,Alpha Condé disait à Lansana Kouyaté que ses militants ne doivent plus porter le T- shirt mentionnant le sigle du PEDN ce dernier lui retorqua sèchement qu’ ils étaient toujours militants du PEDN et qu’ une alliance électorale ne signifie pas la fusion des partis .
Tyrannie d’ un parti ?
Mussolini déclarait :  » le caractère,les attributions et le fonctionnement du parti fasciste en font dans l’ État totalitaire une institution absolument originale ». Le parti est omniprésent ,l économie est subordonnée au politique.
Nous savons tous que l’ humanité a connu le totalitarisme dès avant notre siècle. S’ il n’ est pas simplement un despotisme, rien n est moins sûr. Car il a pu exister des tyrannies horribles et l’ homme a pu mettre beaucoup de cruauté à réduire son semblable en esclavage.
On admettra pourtant qu’ il s’ agit d un joug imposé par quelques hommes,à d’ autres,soit qu’ils veuillent renvoyer le tyran,ou complices d une oppression dont tous souffrent,certes,mais qu’ aucun parmi eux,ne souhaite vraiment secouer le palmier parce qu ils sont obscurement conscients de pouvoir aussi en bénéficier..
Le totalitarisme est un régime très sûr de ses actes c est ce qui les amena à dire aux syndicats que s ils veulent faire la grève ,qu’ ils la fassent,de toutes les façons ils n ont rien à cirer d un système éducatif moribond.
L’ absence d’ opposition les rassure,il a convaincu mon frère Sydia que j ai connu battant de le rejoindre et ce dernier n a pas pris des gangs nécessaires pour y aller.
Cellou est nommé simplement chef de fil de l opposition pour mieux le tenir à l’ oeil peut-être même infiltré c’ est la coutume de la maison. Tout le monde conviendrait que les systèmes totalitaires infiltrent les adversaires pour mieux les cerner et inventent au moment opportun un complot inexistant afin de les anéantir : le complot petit Touré ,l’ affaire Fatou Badiar ect…
Nous devrions être capables de mettre des règles générales dans l intérêt collectif et faire abstraction des intérêts privés,avec des institutions fortes mais non aux « Waraba  » carnivores. Il faudrait construire une démocratie sûre que plus jamais un seul homme détienne au tant de pouvoir que maintenant.
Le véritable démocrate est celui qui sait qu’ en politique rien ne vaut vraiment qui ne soit démontré.
Comment Monsieur Alpha Condé a t il raté le vrai sens de l histoire ,c est à dire à se muer dans l esprit du véritable démocrate.
Il a refusé dès 2010 la mise en place d un gouvernement d’ union nationale en utilisant les talents d’ un Kouyaté Lansana et son carnet d’adresses,des expériences de Sidya ,Cellou et tant d’ autres,simplement par le souci de concentrer dans ses mains tous les pouvoirs.
C’ est pour cela ses nombreuses promesses pour faire rêver le peuple en vue de la création de son totalitarisme. L homme politique c est celui qui écoute et qui argumente.
Argumenter , ce n’ est point affirmer péremptoirement ,mais chercher en soi même,au fil de la discussion,des raisons qui sont bonnes pour autrui.
La démocratie c’ est la confrontation des idées,il faudrait absolument que les partis qui sont pour la fin totale du totalitarisme dans notre pays se rencontrent afin de mettre en place un programme de gouvernement dans lequel les places de chaque parti serait définies .
Nous devrions mettre en place pour l amour de ce pays un cadre de discussion. Discuter ,car les hommes se valent et parce que l idée juste decoule de la confrontation des idées.Trouver des raisons,parce que le juste se justifie,non seulement l autre me vaut,mais je ne vaux que pour l’ autre et par lui.
Jean Paul Sartre écrivait : « tout un homme ,fait de tous les hommes,et qui les vaut tous ,et que vaut n’ importe qui ». .

Vive la république et vive la Guinée !

Par Mamadi Dioubaté à Saint Denis ( Paris )

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.