Guinée : Une plateforme des partis politiques conteste l’accord politique

Une plateforme des partis politiques et des organisations de la Société civile a été présentée à la presse ce vendredi à la Maison commune des journalistes.

Cette plateforme dénommée ‘’Front National pour la Défense des Droits du Citoyen’’ a été mise en place par certains partis politique de l’opposition (BL, BOC, UGDD, PEDN, PUSG, PAD, ADC) et des organisations de la Société Civile (COJEDEV, CPDH).

L’objectif visé par cette coalition des partis politiques et des organisations de la Société civile, est de contester l’accord politique signé mercredi entre pouvoir et opposition.

Dans une déclaration, les partis politiques signataires rejettent les conclusions de l’accord politique, notamment la partie concernant la désignation des Chefs des quartiers et districts en fonction des résultats des élections communales.

Pour Dr Faya Millimono du BL,  « Il y a eu un assaut sur la liberté des populations guinéennes qui peut choisir directement par une élection leurs chefs de quartiers  et leurs chefs de districts. Ceux-ci constituent un recul par rapport à nos ambitions de démocratisation de la société guinéenne et  notre ambition de construire un état de droit », a estimé le leader du Bloc Libéral.

Cette plateforme promet d’user tous ses moyens légaux pour empêcher qu’un projet de loi portant désignation des Chefs des quartiers et districts ne soit adopté à l’Assemblée nationale.

A la question de savoir comment ils comptent s’y prendre, Faya Millimono précise :

«Nous utiliserons tous les moyens locaux pour empêcher cette dérive en Guinée que nous confère la constitution guinéenne, aucun moyen  illégal ne sera utilisé, nous ne voulons pas entrer dans un débat personnel, nous sommes dans ce combat pour nous battre pour des valeurs positives. Nous ne sommes pas dans le combat d’un individu, mais d’un peuple, on ne négocie pas un principe, si on le fait, les citoyens perdent leur droits », a fait savoir le leader du BL arrivé 4ème à la dernière présidentielle.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.