Guinée : Vive consternation après la disparition du journaliste Abdoulaye Bah

Les guinéens sont dans la consternation après la disparition tragique du journaliste Abboulaye Bah, qui a succombé à ses blessures lundi matin, suite à un accident survenu à Matoto.

Journaliste talentueux  et plein d’humour qui a trouvé la mort les armes à la main, son décès ne laisse pas indifférent le ministre de la Communication :

« En perdant ainsi la vie, dans l’exercice de son métier de journaliste Abdoulaye Bah a fait preuve de professionnalisme et courage exceptionnels. », réagit Amara Somparé, qui présente les condoléances du gouvernement à la famille éplorée et à l’ensemble de la presse guinéenne.

Présent à la morgue, peu après le décès, le Premier ministre Chef du gouvernement, se dit choqué

« Nous sommes vraiment choqué. Il (Abdoulaye Bah) est parti très tôt et ça nous choque. Prions Dieu pour le repos de son âme. C’est ce qu’on appelle perte inutile. Mourir suite à un accident dans les conditions dans lesquelles il est mort, c’est choquant », a réagit Ibrahima Kassory Fofana

De son côté, Abouramhane Sanoh, Président de PCUD, une plateforme de la Société Civile, parle d’une immense perte pour notre pays.

« L’homme que j’ai connu malgré son jeune âge, était un brillant journaliste, avec un sens aigu de rigueur et de professionnalisme qu’il mélangeait avec une humilité inégalée. Abdoulaye Bah, est une immense perte pour notre pays parce qu’il s’agit d’un des journalistes les plus brillants de sa génération et qui était beaucoup porteur d’espoir pour la qualification du métier de journaliste. Il est parti comme un soldat au combat, à la fleur de l’âge, sur le terrain du métier, en train de travailler pour notre pays », réagit le Président de la Plate forme des Citoyens Unis pour le Développement

( PCUD).

A noter que les auteurs de cet accident mortel sont toujours en cavale. Mais la police qui parle de 4 morts dans douze cas d’accidents, à l’occasion de la fête de ramadan, annonce l’ouverture d’une enquête pour retrouver les coupables.

Pendant ce temps, le caméraman d’Espace TV Koriah Kourouma qui a été grièvement blessé au cours de cet accident,  est hospitalisé à l’hôpital Sino-guinéen à Kipé.

Décédé à l’âge de 41 ans, Abdoulaye Bah, qui laisse derrière lui une veuve, sera inhumé vendredi à Dinguiraye.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.