Hadj 2014 : les pèlerins guinéens à la maison, le PEDN, crie à la honte !

« C’est la première fois que le pèlerinage ne trouve pas encore sa voie pour les pèlerins guinéens. Ça ne doit pas nous faire réfléchir ? Depuis 741 ans, il fallait que nous, nous naissions pour qu’on vive cette réalité. C’est honteux, c’est humiliant. »

Le président du PEDN, Lansana Kouyaté n’en revient pas. Il s’est en effet indigné de voir les Guinéens restés à la maison à cause d’Ebola, empêchés qu’ils sont, par l’Arabie Saoudite. Or, rappelle le leader politique, « Les premiers pèlerins guinéens sont partis à Mecque à pieds, à dos d’âne, à dos de chameaux, il y a 741 ans, de façon continue. Quand vous partez à Khartoum au Soudan, vous trouvez tout un quartier de noirs venus de l’Ouest de l’Afrique (la Guinée et le Mali). Certains parlent encore nos langues. » En Guinéens, certains ne s’attendaient plus au pèlerinage de cette année, d’autres y croyaient encore. Certains c’est leur dernière chance, à cause notamment de leur âge ou de leur santé fragile.

Le pays d’accueil lui, depuis août a informé les Affaires religieuses guinéennes qu’il n’accueillera pas de Guinéens sur son territoire afin dit-il d’éviter toute propagation de virus sur les autres milliers de pèlerins. Au lieu d’en informer les Guinéens sur cette situation, Abdoulaye Diassy qui trotte à la tête des Affaires religieuses, a préféré se taire et laisser le temps faire le reste, jusqu’à ce 5 septembre. A cette date, il use des détours philosophico religieux pour sécher les larmes des Guinéens qui rêvaient encore de la Kaaba, de Médine, Mouztalipha, Mina et Arafat. Parmi ce monde indésirable cette année, combien Dieu donnera-t-il la chance de repartir l’année prochaine ? C’est toute la question. Triste !

Jeanne FOFANA, kabanews

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.