Hâdy Barry: le rabâchage, éternelle arme de combat !

Hâdy Barry: le rabâchage, éternelle arme de combat !

A chacune de ses sorties, l’unique sujet reste l’opposition. Hâdy Barry – c’est de lui qu’il s’agit -, transfuge de l’UFDG, se partage désormais cette passion avec bien d’autres militants outranciers en quête d’une légitimité introuvable ou d’une consécration probable. C’est ainsi que le rabâchage est devenu leur éternelle arme de combat pour exister.

Hâdy dont toute l’activité se résume depuis longtemps à des réunions politiques à n’en plus finir, en lieu et place de son poste de secrétaire général au ministère de la Coopération internationale et de l’Intégration africaine, multiplie les sorties. Aujourd’hui il se livre au jeu favori : chercher à tout prix à camoufler la barbarie qui a marqué le double scrutin à N’zérékoré.

Pour lui, « Toutes ces violences lors des élections sont causées par ces partis politiques qui sont regroupés au sein d’un mouvement qui se dit défenseur de la Constitution. Ce sont eux qui ont dit aux gens d’empêcher la tenue des élections. C’est le FNDC qui est à la base de toutes ces violences. (…) les partis qui ont refusé d’aller voter sont sortis pour casser les urnes, lapider des gens, menacer les forces de l’ordre et brûler des maisons », accuse-t-il à Vision Guinée.

Il ne pouvait pas ne pas marcher sur les platebandes de son mentor ainsi que sur celles de Damaro dont le nom est sans cesse cité tant par le FNDC que par des ressortissants et résidents de la zone forestière. Hâdy Barry est un imposteur. Ni plus, ni moins.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.