Hausse du prix du carburant : « On n’a l’impression que ce gouvernement n’a peur que des élèves » (Fodé Oussou)

S’exprimant dimanche matin sur l’augmentation du carburant, Dr Fodé Oussou Fofana  ne comprend pas pourquoi, le gouvernement est allé à la vitesse supérieure pour augmenter si précipitamment le prix du carburant à la pompe.

Pour le Vice-président de l’UFDG, qui s’est prêté aux questions de notre rédaction, on comprend maintenant pourquoi le Baccalauréat a été bâclé et les épreuves étaient dans la rue.

Tout en exprimant ses regrets, suite à cette augmentation de 2 000 fg, (de 8000 à 10 000 FG)  Fodé Oussou Fofana, qui se dit indigné par cette mesure, dira qu’ « On n’a l’impression que ce gouvernement n’a peur que des élèves. Il faut quand même avoir du respect pour les gens. Il fallait sensibiliser, rencontrer les syndicats des transporteurs, discuter avec les syndicats pour ceux qu’ils informent la base, avant de fixer le prix du carburant.’’, conseille-t-il.

« On fixe de façon unilatérale le prix du carburant et on ne donne pas les bonnes raisons pour lesquelles on a augmenté le prix du carburant à 2.000 fg. On ne peut pas traiter les guinéens comme si ce sont des gens qui ne représentent rien. Dans les autres pays, le prix du carburant varie selon le cours du baril. Quand ça augmente, quand ça diminue, on démunie. Mais on se rend compte que le gouvernement a besoin de l’argent. Je ne sais pas comment le peuple va réagir. Et ça ce n’est pas les politiques qui vont demander au peuple de réagir. Fixer comme ça le prix samedi soir, ce n’est pas bien. Mais puisqu’ils ont parvenu à diviser les syndicats, on va voir comment le syndicat, la Société civile, les partis politiques et même les citoyens vont réagir », prévient le numéro 2 de l’UFDG, la principale formation politique de l’opposition.

« Alpha Condé a été un acteur majeur des forces vives ! Il sait comment ça fonctionne. Mais sa stratégie c’est de diviser pour régner. Il divise les syndicats, il divise la société civile, il divise même les partis politiques pour asseoir son autorité. », fait remarquer Fodé Oussou Fofana, apparemment très remonté contre cette augmentation

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.