Haute-Guinée : le PADES perturbe les ambitions politiques du RPG

Le RPG tangue en Haute-Guinée et se voit le sommeil perturbé au même titre d’ailleurs que les ambitions politiques de ce parti présidentiel. En cause : le PADES d’Ousmane Kaba qui vient pourtant de naitre, ratisse large et à grandes enjambées.

Doucement mais efficacement, le PADES prend forme et bouscule ceux qui considéraient jusque-là cette partie de la Guinée imprenable. Ousmane Kaba bien intégré dans la Savane est sans équivoque : « Je m’en vais vous dire que nous y avons vendu plus 3000 cartes d’adhésion. Ce qui explique que le PADES est en train de retirer les militants du pouvoir en place. Qu’on sache que la Haute-Guinée n’est pas un domaine réservé d’un parti politique. » Partant, « Nous nous réjouissons de cette tournée en Haute-Guinée parce que l’engouement était au rendez-vous», déclare le leader du PADES sur les antennes d’une radio locale.

De toute évidence, Ousmane Kaba n’est pas sur un terrain inconnu. Il dispose de toutes les stratégies pour se faire du surplace et pousser des adversaires à la sortie, en créant une sérieuse hémorragie de militants. Récemment, Sydia Touré qualifiait Ousmane Kabade politicien avéré. Le président de l’UFR savait de quoi il parlait, parce que l’actuel patron du PADES et ex-allié du RPG fut un des fondateurs de l’UFR ou du moins, l’un des pionniers de cette formation politique.

Par ailleurs au moment même où Bah Oury et les autres crient sur tous les toits d’enrichissements illicite de la part de Dalein Diallo, Ousmane Kabase pose en fin analyste politique doublé de sa casquette d’économiste. En prenant de la hauteur dans le débat lié au budget du CFO, Ousmane Kaba prouve  que « les lamentables pourfendeurs du leader de l’opposition, sont dans un débat totalement superflu parce que leurs faux arguments ne peuvent résister à aucune analyse rationnelle », commente un internaute.  Comme quoi, le message d’Ousmane Kaba est « un message politique fort qui va en direction de l’UFDG, et que Dalein Diallo devrait saisir, en vue d’une concertation politique au plus haut niveau entre les formations politiques des deux leaders. »

Le PADES a manifestement de beaux jours devant lui. On croise les doigts.

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.