Hémicycle: La loi sur la reforme de la CENI sur la table

A 48 heures de la clôture de session parlementaire, les députés de l’Assemblée nationale devraient  se prononcer dans les heures qui suivent, sur le projet de loi sur la reforme de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENi).

Si les différents bords politiques se sont mis d’accord sur la restructuration de la CENI, la question de représentativité reste le principal point de discorde.

Selon nos informations, avec la nouvelle CENI, il devrait y avoir réduction du nombre des commissaires de 25 à 15, soit 6 venant de la mouvance, 6 de l’opposition et 3  de la Société civile. Alors qu’auparavant, sur les 25 commissaires, on comptait 10 de la mouvance, 10 de l’opposition, 3 de la Société civile et 2 du ministère de l’Administration du territoire et de la Décentralisation.

A ce jour, la mouvance plaide qu’on ramène le nombre de commissaires à 17, en ajoutant les 2 du ministère de l’Administration du territoire et de la Décentralisation. Une option que l’opposition rejette, estimant qu’il faut exclure l’administration dans la nouvelle CENI et se limiter uniquement aux trois catégories (Mouvance-Opposition-Société Civile) dans la composition de la nouvelle CENI.

A noter que la nouvelle CENI sera chargée d’organiser les élections législatives de 2019 et les présidentielles de 2020.

Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.