« Il faut vous occuper de ceux qui s’attaqueront aux urnes » (Alpha Condé)

«  Il faut vous occuper de ceux qui s’attaqueront aux urnes », A Kankan le chef de l’État revient sur ses propos incitatifs avant de se charger de la section locale de son parti !     

Au compte de son accueil à la place des martyrs ce vendredi 21 février 2020, le chef de l’État Pr Alpha Condé s’est adressé sans langue de bois à la population de Kankan. Ses propos récemment qualifiés de va-t-en-guerre, n’ont pas été ménagé.

Comme à Kissidougou ce jeudi, du haut de la tribune, le président de la république Alpha Condé a exhorté ces militants à l’affrontement pour défendre les urnes lors des élections du 1er mars prochain.

« J’étais à Kissidougou, je dis n’insulter personne. Ne provoquer personne. Prenez vos cartes et venez voter mais, si quelqu’un vient pour dire qu’il va casser une urne, alors il faut vous occuper de lui ».

A-t-il récidivé avant de justifier cette incitation à la violence par son adage préféré «  Quand on danse avec un aveugle, il faut le piétiner de temps à temps, pour qu’il sache qu’il n’est pas seul sur la piste ».

L’autre point saillant dans ce discours du chef de l’Etat qui aura duré 38 minutes à Kankan, ce sont les griefs, les reproches et la mise en garde du professeur aux membres de son parti politique.

« Il y a trop de petits chefs à Kankan. Donc le RPG c’est le RPG. Il n’y a pas de grands, il n’y a pas de grand, il n’y a pas de petit. Quand on met un directoire de campagne en place, tout le monde doit travailler en harmonie dans cette direction de campagne. Je ne veux plus entendre que tel va à gauche et tel vas à droite. Tel va devant et tel va derrière ». A-t-il asséné.  

En dehors de ces quelques notes de nouveauté, il faut noter que ce discours du président à Kankan était échafaudé de beaucoup de répétitions.

il faut rappeler que lors de sa visite précédente  qui ne date que du mois de novembre dernier, Alpha Condé avait déjà annoncé aux citoyens du Nabaya, le projet du chemin de fer Kankan-Bamako-BoboDioulasso et notamment l’amélioration de la très faible desserte énergétique dans cette seconde grande ville du pays.


Ahmed Sékou Nabé correspondant de kababachir.com à Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.