Il proroge l’état d’urgence sanitaire mais décrète l’ouverture dela campagne présidentielle

Soit Alpha Condé est amnésique, soit, il est frappé par une pathologie liée aux incohérences : Il proroge l’état d’urgence sanitaire puis, calculs politiciens aidant, quelques heures après, il décrète pour l’ouverture de la campagne présidentielle.

Ainsi, la campagne électorale pour l’élection présidentielle du 18 octobre s’ouvre ce vendredi 18 septembre 2020, à 00h et s’achève le samedi 17 octobre 2020 à minuit sur toute l’étendue du territoire nationale. Mais déjà, la violation du Code électorale dont le RPG se rend coupable, notamment en ses articles 38 et 39, encadrant la campagne a été observée depuis des semaines.

D’un côté, des gendarmes et policiers gazent sur des regroupements pour disperser des foules et emporter des marmites et des citoyens pour en faire des enchères, de l’autre côté, les mêmes encadrent et sécurisent le Palais du peuple où se relaient les RPGistes et d’autres opportunistes cachés derrière des mouvements de soutien. C’est pourquoi, depuis la prorogation pour un mois de l’état d’urgence sanitaire, des voix se sont élevées pour dénoncer la mesure.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.