Importation de voitures usagées : Alpha veut tuer le secteur

Il est certainement bon ton de se chercher quoi faire en Guinée et au-delà des frontières. En tout cas, le secteur de l’importation des voitures usagées va dans les semaines à venir connaitre une lamentable asphyxie de la part d’Alpha Condé. Les importateurs vont être contraints de supporter d’autres charges liées au transport et au dédouanement.

Loin d’un catastrophisme, on peut dire tout net, que les jours du secteur des importations des véhicules usagés sont comptés. Pour une petite voiture, il sera question par exemple d’apprêter un peu plus de dix millions GNF pour faire face à une partie de la Douane. Les voitures 4X4 et de ce qui ce qui y ressemblent enregistreront le même bond financier. A toutes ces mesures vont s’ajouter l’aspect récent de ces engins : plus de 8 ans ne rentrera pas. Des mesures et d’autres qui justifient la déliquescence de la situation financière du pays.

A chaque fois que le pays est en ‘’cessation de paiement’’, le gouvernement s’abat sur la population, les consommateurs. Malheureusement, ces fonds engrangés tombent dans des poches occultes. Celles d’Alpha Condé et de son compagnon, son ami, le rapace des Ports africains : Vincent Bolloré. Selon des sources dignes de foi, Alpha Condé est actionnaires dans un des volets du transport de Bolloré, à hauteur de 35%.

Déjà, dès le début de l’année, ils ont augmenté la TVA, même sur les produits de première nécessité. Les Guinéens étouffent. Ils ont faim. Ils ont soif. Et c’est loin à ce tableau dramatique qu’ils s’attendaient de la part d’Alpha Condé. Lequel s’est d’ailleurs révélé pire que ses prédécesseurs. Tout coût cher. Il asphyxie tout le monde. Il fait un décret interdisant les voitures direction droite, ses deux ministres, celui du Budget et du Transport, prennent le contre-pied de cet acte du pouvoir centrale.

Dans un communiqué conjoint, ces ministres donnent trois mois aux détenteurs de ces engins pour changer la direction de ceux-ci. Mais comment et à quel prix ? Quel risque dans la circulation ? Alpha Condé tuera les Guinéens, il supprimera le secteur informel.

Ainsi commence le changement…

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.