Infographie : ces présidents africains qui fréquentent assidûment l’Élysée sous Hollande

Mahamoudou Issoufou a achevé sa cinquième visite à l’Élysée, jeudi 16 juin. Depuis l’arrivée de François Hollande au pouvoir en 2012, le président nigérien est l’un des chefs d’État africains les plus vus à Paris. Et le vôtre, fait-il partie du même cercle ?

Depuis l’élection de François Hollande, quelque 43 chefs d’États africains, dont certains à plusieurs reprises, ont foulé le perron de l’Élysée. Quatre-vingt-sept entretiens plus tard, François Hollande, que d’aucuns ont surnommé « l’Africain », a noué quelques solides contacts sur le continent.

Parmi les habitués, Boni Yayi occupe une place de choix, tout comme Mohammed VI, premier chef d’État africain à avoir été reçu par le tout nouveau président français en 2012. Mieux, à l’inverse de ses prédécesseurs, François Hollande n’a pas hésité à quitter la sphère francophone : le Nigeria et le Ghana ont fait des progrès remarqués dans la diplomatie élyséenne.

Surtout, si le généralissime François Hollande a noué des relations avec les présidents successifs du Mali et de la Centrafrique pour des raisons sécuritaires évidentes, le socialiste a également su cultiver ses amitiés avec des présidents proches idéologiquement, tels Alpha Condé et Mahamadou Issoufou.

Découvrez quel président a le plus rencontré François Hollande à l’Élysée depuis 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.