Insalubrité: Vivement la matérialisation des conventions sur l’assainissement au risque de voir l’hivernage rendre Conakry invivable

S’il y a un secteur dans lequel les différents gouvernements du président CONDE ont eu de sérieuses difficultés pour produire des résultats enviables, c’est bien dans l’assainissement. Depuis de longues années les Conakry est débordé d’ordures de tout genre. Aux niveaux des artères, aux abords des marchés et autres lieux publics transformés en dépotoirs, les déchets peut faire des semaines voire des mois sans être ramasser.

Durant la saison sèche, certains recourent à l’incinération pour essayer de réduire l’ampleur, avec les conséquences sanitaires incommensurables. Et d’ores et déjà, la pluie s’annonce. L’orage du 30 mars qui avait même fait un mort est un véritable avertissement.

Dans tout ça la question que l’on se pose aujourd’hui est de savoir à quoi servent les nombreux et conventions signés entre la Guinée et des pays amis dans le cadre de l’assainissement. On se souvient, il y en a eu au moins trois. Lors de la visite du président ruandais, Paul KAGAME, du président Turc, Erdogan et du Roi Mohamed VI du Maro on a entendu parler de pas mal d’accords allant dans le sens de l’assainissement de Conakry. Mais jusque les effets tardent à se faire ressentir sur le terrain.

Oumar Rafiou DIALLO, Kabanews

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.