Insécurité à Conakry: En 24 h, deux jeunes tués dans des attaques armées

L’insécurité refait surface à Conakry en cette période hivernale. En 24 heures, deux jeunes ont été tués différemment par des malfrats dans deux opérations de vols à main armée.

La première victime, Boubacar Diallo, étudiant, qui a été dans une attaque armée survenue vendredi soir à Hamdallaye Concasseur, dans sa Pharmacie tout près du Bar Gladstone.

Selon  des témoins, c’est aux envions de 22 heures que hommes armés à bord d’une moto, ont attaquée une boutique d’alimentation et la Pharmacie tuant ce jeune et blessant le gardien avant d’emporter une forte somme d’argent.

Boubacar Diallo, Etdiant

Au lendemain de ce meurtre, un autre jeune a été tué après avoir été poignardé par des inconnus armés à Bambéto, dans la Commune de Ratoma. Alassane Diallo, commerçant de son état, a trouvé la mort dans sa propre boutique.

A en croire le voisinage, c’est aux environs de 19 heures que le drame s’est produit. Des hommes armés lui trouvent à l’intérieur de la boutique et ferment les portes vitrées, l’attachent et lui poignardent à l’aide d’un couteau, avant de prendre la fuite à une destination inconnue.

S’agit-il d’un règlement de compte ou d’une opération de vol à main armée ?

Difficile pour l’instant de connaitre les causes réelles de ce meurtre.

Toutefois, des citoyens dénoncent l’indifférence des services de sécurité dans les opérations à main armée où les malfrats règnent en maitres absolus sous les yeux impuissants des forces de l’ordre.

  Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.