Insécurité/Dabola: Un jeune mécanicien retrouvé mort dans un puits à Babilya

Le corps de Kémo Traoré, mécanicien moto, a été retrouvé ce dimanche,
21 décembre, sans vie, dans un puits au quartier Babilya dans la
Commune Urbaine (CU) de Dabola. Assassinée par des individus, dit-on,
la victime aurait été battue avant d’être suspendue dans un puits se
trouvant dans la concession d’un certain Hady Diallo.
Interrogée sur le meurtre, M’Balou Cissé, première personne à
découvrir le corps sans vie, a alerté son épouse, Hady Diallo qui à
son tour, a avisé le chef de quartier Babilya.
Aussitôt informés, les agents de la Police judiciaire et les
volontaires de  la Croix rouge se sont rendus sur les lieux du drame.
Sur instruction de la Police judiciaire, le puits en question a été
pulvérisé par la croix rouge qui a repêché le corps déjà remis aux
parents pour son inhumation.
Il est à noter que la bouche ainsi que les deux (2) mains du jeune
Kémo, âgé d’une vingtaine d’années, selon une source policière,
étaient solidement reliées par les assassins.
Au regard le diagnostic établi sur le terrain par la Police
judiciaire, l’acte est loin d’être un homicide volontaire.
Selon l’Inspecteur Principal de la Police Judiciaire (PJ), Tamba
Tinkiano, Kémo Traoré était un récidiviste potentiel, en matière de
vol de téléphone par effraction.  Car, a témoigné l’inspecteur
Tinkiano, il été plusieurs fois emprisonné et déféré du Commissariat
Central pour la Justice de Paix de Dabola. Le dernier cas date du 9
janvier 2014.
En attendant de connaître, avec exactitude, les circonstances de la
mort de Kémo Traoré, le concessionnaire, Hady Diallo et son épouse
M’Balou Cissé ont été auditionnés ce dimanche même, par les Officiers
de la Police Judiciaire pour des fins d’enquêtes.
Nous y reviendrons…
Mamadouba Camara, correspondant www.kababachir.com à Dabola

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.