Installation des conseils locaux : en finir avec une machine à fraudes !

Rien ni personne ne doivent distraire les acteurs anti-3è mandat. Ni même l’installation des conseillers régionaux, de quartiers, etc. que le pouvoir omet, le temps de faire endormir l’opinion et de malmener les lois qui régissent la République. Certes, l’absence de ces conseillers faute de volonté politique, serait suicidaire pour l’opposition, car, elle aura en face, une réelle machine à frauder les scrutins.

C’est pourquoi,  «Nous allons exiger que la loi soit appliquée en ce concerne la mise en place des conseils régionaux, des conseils de quartiers et de districts. Comme ils ont perdu même avec les faux résultats, ils savent qu’ils vont perdre beaucoup de quartiers. Or, comme ça ce sont des auxiliaires précieux pour la fraude électorale, à l’occasion des élections nationales, ils ont décidé tout simplement de ne pas mettre en place ces conseils. Alors que la loi est claire, c’est quinze (15) après l’installation des exécutifs des conseils communaux qu’on devrait mettre en place les conseils de quartiers et de districts », a notamment réclamé Dalein Diallo, le mercredi dernier, à Conakry.

Cette revendication ne doit nullement détourner l’attention des uns et des autres quant à s’opposer à toute modification de la Constitution, visant à donner une autre occasion à Alpha Condé de se représenter.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.