Insulte des Malinkés : Kouyaté enfonce Condé, le RPG « répondra »

« Les gens qui m’ont combattu le plus dans ce pays ce sont ces cadres malinkés, parce qu’il fallait faire plaisir à Conté pour être nommé. Ceux qui se tapent la poitrine aujourd’hui pour dire qu’ils sont Malinkés, ils étaient là, est-ce qu’ils avaient ce pantalon pour dire cela à l’époque (1991). »

Alpha Condé ne sait plus quelle mouche l’a piqué. Il s’enfonce tous les jours. Surtout que « Quand je suis venu, vous (allusion faite à l’ethnie Malinké, ndlr) m’aviez dit que vos bouches étaient dans le sac. Est-ce que vous osiez parler ? »

Pour une bourde c’en est vraiment une. C’est ce qu’on appelle le début de la fin. Car, une vive levée de boucliers a été provoquée. Celui qui l’a provoquée est aujourd’hui en déphasage. Il devrait faire amende honorable. N’eut été son orgueil et son caractère impulsif et volcanique, souvent sous l’effet de certains faits. Suivez mon regard…

Lansana Kouyaté s’engouffre pour déplorer et regretter la bourde présidentielle. En pompiers maladroits, Bantama et sa bande, en lieu et place d’un recadrage, ils enfoncent. Manque de maturité aidant. «Lansana Kouyaté pense que, si le RPG s’effondre aujourd’hui, ses militants le rejoindront. Mais il se trompe et il perd son temps. Qu’il sache, chaque fois que le RPG ira avec lui aux élections il sera écrasé même chez lui à Kouroussa. Je l’ai écouté ce matin sur une radio de la place, il tenait certains propos mais le moment venu, on répondra», tranche le Blé Goudé guinéen en quête de positionnement dans les sphères du parti présidentiel.

Jeanne Fofana,www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.