Interdiction de la politique dans les mosquées de Labé: Réaction sanglante du député Cellou BALDE

Le gouverneur de Labé a interdit les discours politiques dans les mosquées relevant de sa région. Cette sortie n’a pas laissé indifférent le député uninominal de Labé qui a aussitôt réagit en parlant d’excès d’autorité de la part de Sadou KEITA. « Je suis à la fois surpris et déçu du gouverneur Sadou KEITA. Je ne crois pas qu’il ait pouvoir de limiter les libertés et les droits fondamentaux des citoyens et des fidèles musulmans dans la mosquée. Il n’a pas ces prérogatives, il n’a pas ce pouvoir. Je crois que tout ce qui est des garanties liées aux libertés, aux droits fondamentaux, en tout cas la manière de les exercer ou des limitations qui peuvent y être apportées… cela est du domaine de la loi » a souligné Cellou BALDE visiblement très amer contre le gouverneur.

Sadou KEITA a annoncé sa décision au lendemain d’un incident survenu à Dalein à l’occasion de la Ziarra (rencontre religieuse annuelle) de Dalein, la sous-préfecture natale du chef de fil de l’opposition. En effet, le député Dembo SYLLA de l’UDG qui accompagnait Cellou Dalein DIALLO a cru bon de demander aux fidèles musulmans de formuler des prières et des bénédictions en faveur de l’accession au pouvoir de son allié. Le gouverneur a réagi sur le champ en rappelant que les fidèles étaient réunis juste pour rendre hommage à feu Thierno Sadou Mo Dalein, l’un des plus célèbres érudits que le Fouta a connus. Et Sadou KEITA, ne s’est pas limité en si bon chemin. De retour de Labé, il a annoncé sur les ondes d’une radio locale qu’il est désormais interdit de tenir des discours politiques dans les lieux de culte.

Oumar Rafiou DIALLO, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.