Interdiction de voile et de pantalon: Deux mesures qui suscitent la colère de Fatou Baldé


La décision du ministre de la Justice, Mohamed Lamine Fofana, qui a annoncé récemment l’interdiction aux femmes de son département de porter des pantalons et celle prise par le ministre de l’Enseignement pré-universitaire, qui interdit à son tour le voile aux candidats des différents examens, suscitent la colère de Mme Yansané Fatou Baldé.

Pour la Présidente de la Coalition des Femmes Leaders (COFEL) de Guinée, qui réagit à ces deux décisions ministérielles, ‘’les femmes  ne sont pas des citoyennes entièrement à part, mais des citoyennes à part entière’’. 

Selon cette activiste de la Société civile, il faut qu’on se respecte dans ce pays :

‘’Franchement il faut qu’on se respecte dans ce pays. Si chaque semaine, un ministre peut se lever et interdire quelque chose aux femmes, c’est vraiment grave.
Le ministre de la justice interdit les pantalons dans son département et celui de l’Enseignement Pré-universitaire le voile à l’école. Pendant ce temps il y’a des garçons qui portent des pantalons sous les fesses avec des cheveux colorés ou des rastas sales, mais on ne dit rien. Nous ne sommes pas des citoyennes entièrement à part. Mais des citoyennes à part entière.
Jugez par vous même leurs têtes’’, a écrit Fatou Baldé sur sa page facebook.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.