Interdiction sirènes et gyrophares : le décret de Condé chiffonné !

Alpha Condé a habitué aux Guinéens des mesures trompe-l’œil, sans suivi, sans mesures d’accompagnement, mais surtout sans sanctions aux contrevenants, parce qu’il est le premier à user de la complaisance. Il y a peu, le président de la République avait interdit des sirènes et des gyrophares à une catégorie d’usagers. Mais, visiblement, cette interdiction est mal perçue.

Des corps habillés sans missions commandées. Des hauts cadres de l’Etat sans missions commandées. Autres particuliers, etc. tous sont à la même enseigne et optent pour le même trafic d’influence, à tout bout-de-champ.

Les sirènes et autres gyrophares ont fini par empoisonner la vie des usagers des axes routiers de Conakry et à des heures de pointe. Ces hauts perchés de l’administration ou autres audacieux font la grâce matinée jusqu’à 8h ou 9 h avant de venir créer le désordre dans la circulation déjà cloutée. Même mode opératoire à la fin de l’heure, le soir. N’importe qui use et abuse des dispositifs pourtant destinés à une petite franche d’usagers. Désormais, décrète Alpha Condé, « Il est interdit l’usage des dispositifs lumineux et avertisseurs sonores spéciaux pour tout véhicule non autorisé sur la voie publique sur toute l’étendue du territoire national ».

On verra bien car, c’est souvent les hauts cadres de l’Etat et autres particuliers qui créent le désordre dans la circulation. Souvent des

policiers, gendarmes et bérets rouges foutent aussi la merde, lors des cérémonies de mariage. Autant dire que l’application dudit décret aurait pu soulager tous les usagers, mais c’est mal connaitre le manque de civisme des Guinéens.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

  1. […] article Interdiction sirènes et gyrophares : le décret de Condé chiffonné ! est apparu en premier sur Portail de la communauté […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.