Ismaël Condé adhère à l’UFDG : jusqu’à quand?

C’est désormais acté : Ismaël Condé a adhéré à l’UFDG. On l’avait quand même vu venir dans la grande famille des opposants au régime d’Alpha Condé.

En effet, ce démissionnaire vu par ailleurs comme étant un frustré car, n’ayant pas eu le poste de député a été le seul à avoir dénoncé les agissements des nouveaux militants outranciers que sont KorbonyaBaldé et Ousmane Gneloy. Ces deux clowns ont été recrutés par le RPG pour insulter les militants de l’UFDG et leur leader, à travers les réseaux sociaux. Ismael Condé s’en est insurgé tout en interpelant les responsables du parti présidentiel. Mais personne n’a pipé mot. Si l’un s’est contenté d’utiliser son intelligence en écoutant les conseils des siens, le second dont la sœur est d’ailleurs dans un pétrin excelle dans les attaques de bas étages.

C’est ainsi qu’Ismaël Condé a fini lui-même par faire oublier ses agissements à l’endroit de l’opposition, alors qu’il misait sur une possible députation, aujourd’hui ratée. Si donc il est accueilli au sein de l’UFDG, certainement ce n’est pas par conviction, mais, en désespoir de cause, par vengeance. Peut-être le temps de rebondir et de se faire de nombreux contacts. Il ne va jamais déroger à la règle : quand on est démissionnaire du RPG, on vient à l’UFDG se faire un nom, puis repartir comme on y est venu. C’est une donnée universelle en Guinée. C’est le seul jeu politique qui vaille.

Mouctar Diallo, Kassory Fofana, Aboubacar Sylla, etc., étaient des opposants, aujourd’hui, ils devenus des flagorneurs du régime. Teliano, Makanera et compagnies étaient du RPG, des alliés, ils avaient été débarqués du gouvernement Saïd Fofana, puis, ils retombent dans l’opposition. La suite ? Chacun la connait. Ismaël Condé ne pourra donc pas réinventer la roue. En attendant, l’idylle prend forme. Et c’est tant mieux.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.