Ismaël Condé (UFDG), bientôt devant les juges ?

Ismaël Condé, transfuge du RPG avait mesuré tous les risques et enjeux liés au choix qu’il portait désormais sur l’UFDG, principal parti d’opposition. Il a essuyé des intimidations. Il a subi de la violence. Il a été livré comme un vulgaire bandit, truand. Mais, l’élu qu’il est a tenu bon. En tout cas, jusque-là.

Depuis septembre, il est privé de liberté.  Selon Guinee7.com, citant une source officielle, « Il est interpellé sur la base d’un mandat d’arrêt du 21/08/2020. Il été conduit à la maison d’arrêt pour dépôt. Juste après la publication de son appel à prendre les armes, il avait pris l’avion pour Paris. Nous avons attendu son retour pour l’interpeller. »

Il n’en fallait pas plus pour provoquer l’ire de l’UFDG : « Cette pratique d’une autre époque qui devient légion dans notre pays est la preuve que le régime actuel bascule tout droit dans la tyrannie. Je condamne fermement l’acte et je demande sa libération sans délai. Trop c’est trop. La Guinée ne sera un royaume ni une jungle où s’appliquera la raison du plus fort », s’est insurgé Fodé Oussou Fofana.

Aux dernières nouvelles, «Le dossier d’Ismaël Condé est renvoyé devant le tribunal correctionnel pour jugement. J’ai écrit pour demander que le dossier soit programmé. Mais on a préféré programmé le dossier de FonikéMengué et juste après ça, on va attaquer celui d’Ismaël Condé», a indiqué l’avocat Me Bea, à la presse locale.

Jeanne Fofana, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.