Jeter Dalein en prison : « C’est délicat », tranche un cadre du RPG

Contrairement à ce que croient les pyromanes du RPG, notamment Malick Sankhon et consorts, prendre Dalein Diallo et le jeter en prison, afin que le RPG ait enfin un long sommeil tranquille n’est pas du beurre à couper.

« C’est délicat, c’est un responsable politique, quand on l’arrête ou quand il est poursuivi, évidemment ce qu’il a dit ou ce qu’il a fait passe au second plan. C’est une personne qui représente des millions de nos compatriotes et donc forcément c’est ce qui est vu », tranche Souleymane Traoré, directeur du Fonds d’Entretien Routier, est par ailleurs, le négociateur en chef de la mouvance présidentielle dans le dialogue politique. Ce cadre a fait cette déclaration dans une interview accordée à nos confrères de Guinée7.

Il interpelle par ailleurs les acteurs politiques : « Il faut que quand on est un acteur politique de premier plan, qu’on puisse faire attention à ce qu’on dit pour ne pas fragiliser notre vivre ensemble et pour le reste. Chacun de nous, quel que soit le niveau de responsabilité politique qu’il peut avoir doit faire attention à ce qu’il fait pour ne pas fragiliser notre unité. »

A l’Etat, Souleyamane Traoré demande « de tenir ses engagements quant à la sécurisation des personnes et leurs biens et aussi à la justice de faire éventuellement son travail. » Pour lui, « La démocratie n’est pas synonyme de désordre donc quand les appels à la guerre, à la rébellion ou à la chasse d’un président démocratiquement élu, sont lancés, il faut que la justice réprime. »

Toutes ces envolées reflètent clairement la panique du parti au pouvoir. Sinon, qu’est-ce qui empêche le gouvernement, de demander aux forces de l’ordre d’encadrer la marche pacifique ? Juste pour éviter tous dérapages. Alpha Condé estime que c’est un acte malsain Il préfère donc l’affrontement. Allons donc !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.