Jouer les prolongations pour en finir avec les fonds publics

Remaniement gouvernemental ou pas, nouvelle Assemblée nationale ou pas, 3è mandat ou pas, toutes ces trouvailles ont un seul objectif : s’enrichir et faire profiter les copains et coquins ramassés ici et là, au cours de la longue aventure politique. On joue donc les prolongations pour en finir complètement avec les fonds publics.

C’est ainsi que de gros soupçons pèsent sur bien des hauts cadres de l’Etat. Toutes les conditions sont créées à cet, avec cette ambiance de faim (fin) de règne. Des patrons des Etablissements publics et ceux à caractère industriel viennent allonger la listes des délinquants économiques impunis et protégés mais surtout encouragés sans cesse par ceux qui évoquent outrageusement la lutte contre le banditisme financier.

De toute évidence, le remaniement dont on parle avec insistance ne changera pas la donne. Les mêmes ministres, directeurs nationaux et autres seront encore là. Peut-être à des postes et échelles différents. Pour l’essentiel, on permute d’un côté et de l’autre, on promeut les autres militants pour un dernier de piste réussi. Et bonjour l’impunité !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.