Journée de manif du FNDC : Le domicile de Dalein quadrillé par les forces de l’ordre

L’appel à la résistance citoyenne et permanente du FNDC est largement suivi ce mercredi à Conakry, et dans certaines villes de l’intérieur du pays.

Ce 12 février, première journée de la manifestation contre « un coup d’Etat  constitutionnel », la capitale guinéenne est complètement paralysée. Sur la route Le Prince, centre de contestation du régime en place, boutiques et magasins sont fermés, la circulation paralysée, les rues sont désertes et les forces de l’ordre son visibles dans les différents carrefours.  Mêmes constats sur l’autoroute Fidèle castro, où la circulation est fluide.  Au marché Madina, le plus grand marché de la capitale, boutiques et magasins sont restés fermés, en dehors de quelques étalagistes et marchands ambulants, aux abords les différents centres commerciaux.

Au domicile du leader de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, un important dispositif de sécurité quadrille les lieux. Aucun accès n’est possible.  

Dans la commune de Kaloum, centre d’affaire et administratif de la capitale, pas de violence, mais les activités économiques sont paralysées. Même si l’administration et les banques sont ouvertes, Kaloum ne présente pas son visage habituel. Beaucoup de travailleurs n’ont pas pu rallier leur lieux de travail par peur de retrouver dans des embuscades au cxours de la route.

En attendant la fin de la journée, la tension reste vive dans certains quartiers, notamment à Wanindara, où des jeunes affrontement ouvertement les forces de l’ordre .

A suivre…

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.