Journée mondiale à Kankan: Le monsieur Anti-corruption s’exprime…

L’humanité célèbre ce lundi 9 décembre 2019, la journée internationale de la lutte contre la corruption. Ce phénomène extrêmement budgétivore qui gangrène le développement des nations depuis des lustres, et qui empêchent leurs décollages économique, est une réalité à Kankan. D’où la présence dans la localité d’une entité chargée de lutter en vue de son éradication. Notre rédaction a joint au bout du fil le responsable de la cellule anti-corruption de Kankan. Je vous invite à suivre la réaction en ce jour mémorable, de Sékou Condé, responsable chargé de la lutte anti-corruption à Kankan.

« Nous savons que la corruption est vraiment une gangrène, ça diminue et ça annule même le développement, et tant que cela existe dans un pays ça crève le budget. Les chiffres seront pharaoniques, quand on voit un peu les méfais de la corruption que ce soit dans les sociétés minières ou industrielles, dans les établissements publics ou privés. Quelqu’un n’a pas la compétence légale, tu le nommes, tout ce qu’il fera sera illégale. Ensuite, détourner l’argent qui revient aux citoyens, qu’on appelle deniers publics dès qu’on en constate, on transfert le dossier au niveau du tribunal de première instance ». A-t-il déclaré avant de citer les moyens de lutte en leur disposition pour tenter de circoncire le phénomène.

«  Le premier moyen, c’est être un bon citoyen et connaitre son statut de bon citoyen. Être à la disposition de ton Etat, et éviter tout ce qui est illégale. Ce que nous faisons présentement, c’est de mener des campagnes de sensibilisation, d’information et de formation en direction des communautés en direction des citoyens, même dans les établissements scolaires ou universités, voilà un peu la lutte que nous menons ». A-t-il évoqué.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.