La journée mondiale des réfugiés célébrée ce lundi à Conakry

La Guinée, à l’instar des autres pays du monde, a célébré ce lundi 20 juin 2016, à Conakry, la journée mondiale des réfugiés. Une occasion pour faire le point sur la situation de ces personnes qui ont quitté leurs  pays d’origine pour venir chercher refuge chez nous.

S’exprimant, le représentant du Haut commissariat pour les réfugiés (HCR) en Guinée Mahamadou Touré a fait remarquer qu’ils ont trois possibilités, à travers lesquelles leurs problèmes pourraient être réglés.

Ces solutions «durables» vont de l’intégration à la réinstallation mais aussi le rapatriement. D’après lui, les réfugiés dont les dossiers répondent aux critères établis par les pays d’accueil — chacun a sa propre législation en la matière — sont facilement intégrés.

Autrefois une terre d’accueil pour des centaines de milliers de réfugiés ayant fui des guerres et la persécution dans leurs pays d’origine comme le Rwanda, la Côte d’Ivoire, le Libéria, le Congo, la Sierra Léone, le Burundi… la Guinée ne compte à ce jour que 4 000 réfugiés recensés.

Selon M. Touré, la plupart d’entre eux voudraient rester en Guinée, où ils vivent depuis plus d’une décennie pour certains. Étant hospitalier, il y a des grandes chances que notre pays réponde favorablement aux demandes d’intégration.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.