Justice: La Procureur de la CPI boucle sa visite de travail en Guinée

Au terme d’une visite de travail de 72 heures en Guinée,  la Procureur de la Cour Pénale Internationale (CPI), a animé une conférence de presse conjointe avec  le ministre guinéen de la Justice,  samedi à la Maison commune des journalistes à Coléah.

Devant les hommes des médias, Fafou Bensouda a expliqué la raison de sa présence en Guinée :

« Je suis venue faire le point sur l’enquête judiciaire concernant les crimes du 28 septembre 2009 menée par les autorités guinéennes, conformément à leur obligation première de poursuivre et de juger les auteurs de crimes relevant de la compétence de la CPI. Je suis aussi venue m’informer de la possibilité de tenir un procès d’assises dans un délai raisonnable.».

Au cours de son séjour de travail Fatou Bensouda a rencontré  les autorités guinéennes, les ONG de défense des droits de l’homme, la Société Civile, l’Association des victimes de la tragédie du 28 septembre et les magistrats en charge du dossier.

Parlant des élections en perspective, la Procureur de la CPI a mis en garde les acteurs politiques  guinéens, contre toute forme de violence qui pourrait surgir à l’occasion des prochaines consultations électorales.

« Il faut absolument éviter que des nouveaux crimes soient commis quelques que soit la situation, les circonstances. Nous savons que la violence peur surgir  à l’occasion d’élections. Comme je l’ai fait en 2010, j’appelle tous les acteurs politiques guinéens à s’assurer que les élections se déroulent dans le calme et que leurs partisans  s’abstiennent de toute violence. J’ai confiance que ce message sera entendu par tous  les guinéens et je continue à suivre la situation de près. » a-t-elle avertit

De son côté, le ministre de la Justice Me Cheick Sako, après avoir annoncé la confiance qu’il porte aux juges guinéens, a promis que les 14 personnes inculpées, les autres présumés auteurs des crimes commis le 28 septembre 2009  devront suivre avant  la fin de l’année en cours, en vue de de faire toute la lumière sur cette tragédie qui a coûté la vie  à 157 civils, selon un bilan officiel.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.