Kabinet Cissé (CENI), déjà à l’étroit !

Le costume est manifestement trop grand pour lui, pour l’enfiler élégamment, mais, Kabinet Cissé veut absolument inscrire sa page dans l’histoire politique guinéenne, à travers une CENI à vau-l’eau, comptable de bien des assassinats ciblés sur l’Axe.

Des marchés de gré à gré, à outrance et à la pelle, sans aucun contrôle. Des commissaires affairistes et outrageusement politiques. Un président aphone et peu d’autorité. La CENI est malade de ses hommes. Mais, avec la hantise des ressources publics à partager et des milliards à brasser, chacun s’y accommode, le temps d’entamer le virage.

Selon un ancien commissaire, « Ceux qui sont concernés par cette recommandation de la CEDEAO sont ceux qui ont voté en 2010, 2013, 2015 et 2018. Ce ne sont pas des fictifs, mais ce sont des personnes qui n’avaient pas leurs dossiers au complet dans le fichier électoral. Donc, aujourd’hui, la tendance qui est là nous fait croire que la Guinée n’est pas prête à aller à une élection prompte et inclusive, parce que les opérations de la CENI ne sont rassurantes, le peuple ne fait plus confiance en sa commission électorale. »

C’est dire que cette CENI-là est loin d’être au meilleur de sa forme.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.