KALIL TALIBY DABO : Attention à la chute

L’ancien directeur de campagne du RPG-arc-en-ciel à Kankan lors des dernières élections présidentielles devrait faire sienne la sage mise en garde selon laquelle, c’est au moment où on se croit à l’abri de tout danger qu’il faut davantage se montrer prudent. Kalil Taliby Dabo est en effet dans les nuages depuis un certain temps. Profitant opportunément de la crise au sein du parti au pouvoir pour sortir au grand jour et croyant avoir vaincu toutes les adversités, il s’empresse de céder à une certaine mégalomanie. Une imprudence coupable dans le milieu politique où les loups sont à profusion.

Ayant eu l’insigne honneur de venir avec le président Alpha Condé à bord du véhicule de commandement de ce dernier au meeting hebdomadaire de ce samedi, Kalil Dabo pense peut-être avoir gravi tous les échelons. Ainsi, s’est-il empressé de convoquer une conférence de presse avec pour comme principal thème, lui-même. Visiblement grisé par un statut qui le surprend lui-même, il n’a pas hésité à narguer les responsables locaux et administratifs de Kankan. C’est ainsi que parlant de lui à la troisième personne du singulier, il s’est autorisé ce conseil au gouverneur, au préfet et au maire de Kankan :

« Si vous avez une telle personne (qui a le courage de s’exprimer et qui l’honneur d’être écouté), je crois qu’il faut l’entourer pour qu’à chaque fois qu’il y a problème, puisque vous vous n’êtes pas écoutés très malheureusement,…(il puisse vous sortir du pétrin) »

Visiblement jeune et inexpérimenté, il s’est même sur le ton de la vantardise, rendu coupable d’une bourde au sujet des rapports entre lui et le président de la République :

« C’est vrai…il existe une certaine intimité entre moi et le Président de la République, Ça, ce n’est pas faux. Depuis 2010, je suis son expert électoral. Donc, forcément, il y a un fort lien entre nous. Mais comme je l’ai dit, j’évolue dans l’ombre. De façon officielle, vous ne l’entendrez nulle part dire que monsieur Dabo c’est mon expert électoral. Mais certains de ses proches ont évolué avec moi depuis 2010. J’ai fait le tour de la Guinée, (…) Alors j’ai fait ce qu’il fallait faire sur le plan technique pour que la victoire soit acquise ».

Pourquoi se croit-il permis de révéler des choses que son ami de président aimerait ne pas révéler au grand public ? S’agirait-il d’une forme de chantage anticipé ? En tous les cas, il pourrait lui être utile de se rappeler que Dr. Ousmane Kaba a été encore plus proche du président de la République qu’il ne l’est aujourd’hui. Alors, la roue tourne et ne s’arrête pas.

Anna Diakité, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.