Kankan : 20 ans requis contre les présumés auteur d’un viol collectif !


A Kankan, le tribunal de première instance poursuit ses audiences criminelles. Ce lundi 11 mars 2019 plusieurs dossiers étaient inscrits au programme. Parmi lesquels,  une affaire de viol collectif sur mineur. Après les plaidoyers, 20 ans de prison ont été requis  contre les accusés par le parquet dans les réquisitions et plaidoyers.

Selon leur dossier d’accusation, les faits remontent au 16 septembre 2018, Tard dans la nuit, les 3 trois accusés sergent Sékou Traoré en service à la troisième région militaire de Kankan, et ses complices Daye Chérif, et Mamadi Kanté, soutenant être en mission de patouille, ont abusé sexuellement d’une  jeune fille âgée de 17 ans dans une maison inachevé en face du camp de la troisième région militaire.

Au lendemain des faits, les parents de la victime mettent main sur l’un des présumés auteurs,  Daye Chérif, qui dénoncera par la suite ses acolytes.

 Tout au long de leur procès sergent Sékou Traoré et Daye Chérif, ont reconnus les faits qui les sont reprochés. Mais Mamadi Kanté le troisième présumé bourreau a catégoriquement nié son implication dans ce viole, néanmoins  il a reconnu, avoir participé à leurs prétendue mission de patrouille.

Dans sa réquisition le ministère publique a recommandé contre eux, une condamnation de 20 ans de réclusion criminelle conformément à l’article 268 du code pénal.

Dans son plaidoyer, la défense a soutenu  que la victime SK n’était pas mineure et que  qu’un faux acte de naissance a été monté de toute pièce pour la circonstance.

Pour cela, elle a demandé au tribunal d’accorder aux 2 accusés ayant reconnu les faits des circonstances atténuantes, et l’acquittement du troisième  Mamadi Kanté qui a nié avoir violé SK.

Enfin de compte, le tribunal a renvoyé le dossier au 18 mars prochain pour délibérer.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.