Kankan : Après l’exécution d’une décision de justice, une famille se retrouve dans la rue !

A Kankan, Les autorités judiciaires ont autorisé et procédé ce mercredi au déguerpissement d’une maison bâtie sur un domaine de terre que se disputent depuis de longues années deux concitoyens. Cette décision tranchée en faveur d’un camp, suscite actuellement de nombreuses réactions de part et d’autre.

Signée par le  procureur général de la Cour d’appel de Kankan William Fernandez, cette décision vient de réveiller une veille discorde domaniale dans la localité entre une dame résidente à Conakry du nom de Djénè Kaba et l’actuel directeur préfectorale de l’environnement dans la préfecture de Koubia, Aboubacar Diakité.

Mory Diallo, substitut du procureur général avoue dans son intervention, que l’arrêt favorable à Dame Djènè Kaba lui est apparu « curieusement » alors qu’un tout premier jugement avait donnée raison à Aboubacar Diakité.

«  On ne sait pas comment mais, cette dame Djènè Kaba est arrivée avec une copie d’un arrêt de la Cour d’appel lui autorisant de faire partir M. Diakité des lieux ».

A son tour, le procureur général, William Fernandez  ajoute que ce qui l’encombre n’est pas de savoir le motif mais plutôt l’exécution de la procédure de justice. Toutefois, il dit aussi avoir convoqué en vain le malheureux perdant de cette décision à mainte reprise avant d’agir.

En désaccord avec cette décision, Aboubacar Diakité, directeur préfectorale de l’environnement à Koubia, rejette en bloc ces affirmations. Il dit n’avoir jamais été convoqué et ne reconnait pas cette décision, car selon lui, la cour suprême est déjà saisie de cette affaire, et il ne restera que derrière les décisions de cette dernière.

Et puis,  logé  dans cette concession ravagée par la décision de la Cour d’appel de Kankan, Abdoulaye Diallo trouve illégale la manière de faire des gendarmes qui auraient jeté toutes ses affaires dehors. En plus, il dit aussi avoir perdu une somme de 3.000.000 GNG durant cette opération.

En attendant de trouver un accord, il est à rappeler que le sieur Abdoulaye Diallo demande qu’on lui vienne en aide  car sa famille et lui sont pour le moment sans abri.

 

CHEICK SEKOU BERTHE, correspondant www.kababachir.com à Kankan

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.