Kankan : Les autorités tentent en vain de faire fléchir la fronde des enseignants contractuels de l’Etat !

Après avoir empêcher le déroulement des cours dans les établissements, boycotté, la tenue d’une rencontre des chefs techniques d’enseignement au lycée Morifingdjan Diabaté, les enseignants contractuels de l’Etat ont ce matin été reçu par les autorités locales dans les locaux de la résidence préfectorale de Kankan à leur demande. L’objectif de cette rencontre était de demander aux frondeurs de composer une commission et de cesser le boycottage des activités pédagogiques de la localité.

Au cours de ces entretiens, Aziz Diop préfet de Kankan, a pris  la parole au nom des autorités locales, dans un premier temps pour défendre la cause de ces enseignants contractuels d’Etat non engagés à la fonction publique.

« Je suis très ému, profondément touché  parce que vous avez tout sacrifié pour la bonne marche du système éducatif guinéen. Des promesses vous ont été ténues, et elles n’ont pas été respectées. Je suis sensible à votre problème, même si je ça ne relève pas de moi, je suis prêt à vous accompagner jusqu’à Conakry pour plaider en faveur de votre admission à la fonction publique ». a-t-il déclaré dans un premier temps.

Ensuite, il demande non seulement aux jeunes enseignants frondeurs  la mise en place d’une commission de dix membres y compris les syndicats mais aussi la fin du boycotte des activités pédagogiques de la localité.

Après des minutes de réflexion avec ses camarades frondeurs, Abou Camara ne fléchit pas. Pour lui, il n’est pas question de laisser reprendre les activités pédagogique tant que ses camarades et lui n’auront obtenu gain de cause.

Cependant, il dit être ouvert à la mise en place d’une commission et à la poursuite des pourparlers avec les autorités.

Enfin, rappelons que cette fronde des enseignants contractuels d’Etat à Kankan, paralyse complètement le système éducatif de la ville depuis ce mardi 03 janvier 2017.

CHEICK SEKOU BERTHE, correspondant www.kababachir.com à Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.