Kankan/Batè-nafadji: Le bilan du conflit s’est alourdi selon les précisions d’Aziz Diop !

On comptait un mort et des dizaines de blessés le mercredi passé, en marge d’un affrontement entre les habitants des villages voisins de Kaagan et Fodécariah, dans la sous-préfecture de Batè-Nadji, situé à 32 KM de Kankan.

Eh bien, ce bilan s’est légèrement alourdi selon les dernières précisions divulguées ce vendredi par Aziz Diop, préfet récemment muté de nouveau à Coyah. Il déclare deux morts, un disparu et d’énormes pertes matériels et explique :

«Malgré qu’on a envoyé le sous-préfet et le maire, pour aller dissuader les belligérants, l’irréparable s’est produit. Nous avons dépêché sur les lieux des forces de défense et de sécurité, mais on a trouvé que c’était le médecin après la mort ». A-t-il déclaré.

A en croire Aziz Diop, c’est une portion de terre aurifère qui est à l’origine de ces affrontements. Pour tenter de les contenir une fois pour toute, il assure qu’un PA  est en cours d’installation.

« C’est un manque de solidarité et de partage voire même de croyance en Dieu. S’il y a une mine, vous êtes voisins, vous partager en exploitant ensemble. Parce-que, c’est un don de Dieu. On avait pu résoudre cela avec l’ex gouverneur Gharé, mais la même histoire revient toujours. Mais au moment où je vous parle, il y a un PA  qu’on doit pouvoir installé sous décision des autorités du plus haut sommet. S’ils (les agents du PA) ne sont pas encore arrivé là-bas, c’est qu’ils sont en route »A-t-il assuré.

En tant que premier administrateur préfectoral de Kankan, ce n’est pas la première fois qu’Aziz Diop s’est retrouvé devant des conflits inter-villageois meurtriers notamment dans cette zone de Batè-Nafadji.

Faut-il le rappeler que c’est à l’issue d un conflit domanial meurtrier similaire à celui-ci, ayant opposé les districts voisins de Selémoussaya et de Madina dans la même sous/préfecture de Batènafadji, qu’en juillet 2018, mêmes s’ils ont brillé par leur absence, le gouverneur d’alors Mohamed Gharé, Aziz Diop lui-même et le sous-préfet Mamadi Souaré ont été tous cités à comparaitre devant le tribunal de première instance de Kankan, pour « entrave aux mesures d’assistances>>

Ahmed Sékou Nabé, correspondant de Kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.