Kankan : C’est parti pour les épreuves du BEPC session 2019 !


Début ce lundi 8 juillet 2019, sur toute l’étendu du territoire
national des épreuves au compte de l’examen du Brevet de fin d’Étude
du Premier Cycle (BEPC) session 2019. Les candidats dans la région de
Kankan ont à l’instar de tous leurs condisciples du pays, entamé les
premiers sujets. Le lancement officiel des épreuves, s’est déroulé au
lycée Almamy Samory Touré sous l’œil vigilent des autorités
administratives et éducatives de la place.
« Il faut éviter les traitement de faveur. La meilleure façon d’aider
un enfant c’est de tenir à sa formation et empêcher toutes sortes de
communication dans les salles avec ça on aura des résultats crédibles.
Kankan a toujours donné la satisfaction, il n’y a pas eu de grève ici,
 je ne vois donc pas de raison qu’on ne puisse pas évaluer
correctement ses enfants. En tout cas nous comptons entièrement sur
vous». C’est à travers ce message de mise au point et d’encouragement
à l’endroit des surveillants et des différents candidats, que le
superviseur régional des examens à Kankan, Morlaye Yattara, directeur
nationale adjoint à l’enseignement fondamental,  a donné le feu vert
pour l’ouverture de la première enveloppe de sujet au compte de cet
présent examen du BEPC.
Après s’être exécuté de cette tâche, il précise que : « C’est la
tolérance zéro. Cette tolérance zéro, c’est à tous les niveaux qu’elle
sera appliquée. Aucun acteur impliqué dans ce processus, ne sera
épargné au nom de la transparence et la crédibilité de nos examens ».
Et puis entre autres dispositions, le superviseur dépêché cette année
dans la région par le ministère de l’éducation et l’alphabétisation
pour la crédibilité des examens à Kankan, insiste sur l’interdiction
des téléphones.
« Les téléphones sont interdits, je ne peux pas énumérer tous les
points, mais le point le plus essentiel, le port téléphone sont
formellement interdits. Il ne s’agit pas de dire j’ai envoyé le
téléphone, mais éteint ou j’ai caché quelque part, le téléphone ne
doit pas venir dans le centre d’examen et si on prend un surveillant
avec un téléphone, le surveillant est éliminé et il sera poursuivi».
A-t-il terminé.
Représentant le gouverneur au lancement de ces épreuves du BEPC, le
directeur de cabinet au gouvernorat de Kankan, Almamy Simbaly Camara
apprécie la sérénité affichée des élèves et espère d’excellents
résultats.
« Un examen tel que le brevet ce n’est pas un événement, c’est un
processus. Donc nous espérons que toute l’année, les enfants se sont
bien préparés et c’est la raison pour laquelle nous voyons une grande
sérénité chez les candidats. Avec ça ils feront un succès, en
respectant les conseils et en se concentrant. Cet examen ne peut être
qu’une simple interrogation écrite nous sommes sûres qu’il y aura
beaucoup d’admis ». A-t-il affirmé.
A noter que dans la région administrative de Kankan, ils sont au total
14 983 candidats dont 4 362 filles répartis dans 67 centres d’examen.
La fin des épreuves est prévue pour ce jeudi 11 juillet 2019.
CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.